Les avantages du tricot

avantages du tricot

On a tendance à penser que le tricot est une activité réservée aux grand-mères. Toutefois, depuis quelque temps, elle est de plus en plus prisée par les plus jeunes. Certains lui trouvent des  vertus thérapeutiques, d’autres apprécient d’avoir de nouveaux bonnets et écharpes. Les amis peuvent avoir déjà entendu parler de l’activité. Dans tous les cas, quelques conseils ne seraient pas de trop pour commencer l’activité.

 

Le tricot, la nouvelle activité à la mode

 

Le 14 juin est considéré comme la journée mondiale du tricot. Longtemps considéré comme une activité ringarde, le tricot est de plus en plus prisé par les gens. Loin d’être une simple activité manuelle qui permet de tisser des gants et écharpes, se mettre au crochet est conseillé aux personnes victimes d’anxiété et de stress. Des études ont permis de déterminer que l’activité avait des effets bénéfiques pour combattre le stress. Le temps de faire quelques crochets, on ne pense à rien, on reprend de l’énergie et on retrouve facilement le sourire.

 

Si vous connaissez une fille en quête d’une activité réconfortante, vous pouvez lui conseiller de se mettre au tricot. L’activité réduit les risques de perte de mémoire, en entretenant certaines parties du cerveau. Les risques d’Alzheimer sont amoindris du fait que les connexions du cerveau continuent d’être stimulées. Même si le problème semble ne pas concerner les filles pour le moment, il n’est jamais trop tôt pour se mettre au crochet.

 

Comment bien débuter le tricot

 

Avant de commencer le tricot, il faut bien entendu être motivé. Hormis le fait que l’activité accorde de nombreux effets positifs sur le mental, on a également la possibilité de se faire de nouveaux vêtements. Les ami apprécieront à coup sûr cette perspective supplémentaire. Avant de commencer, il faut d’abord se procurer des outils de base.

 

Il s’agit bien évidemment des aiguilles en plastique, en acier ou en bambou d’une longueur de 30 cm et entre 4 à 7 mm de diamètre. Plus tard, vous pourrez investir dans des aiguilles circulaires pour réaliser des modèles plus élaborés. Ne pas oublier bien entendu la laine, choisie la plus simple possible en tant que débutante. Avec un peu d’exercice, la fille Paris pourra choisir des laines un peu plus élaborées dans des coloris différents.

Une fois que le matériel de base est prêt, il faut bien entendu choisir un modèle à réaliser. En tant que débutant, il faut commencer par des modèles simples, notamment une écharpe, un coussin ou un bonnet. Dans les premiers moments, les gestes ne seront pas  encore très assurés mais il ne faut pas se décourager. D’ailleurs pour progresser, inciter ses amis à se mettre au tricot est une alternative pour rendre l’activité plus ludique.

 

Entre filles, vous pourrez partager des astuces entre vous. Au fur et à mesure qu’on apprend de nouvelles techniques, on pourra passer à des modèles plus élaborés. Avant de se lancer dans une nouvelle création, il est toujours conseillé de commencer par faire un petit échantillon.  Cela permet à votre belle accompagnante de s’assurer que la taille des aiguilles ainsi que de la laine correspondent au modèle.

Comments are closed.